Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Lilas
  •   Le blog de Lilas
  • : Quelques travaux manuels, des photos, des petites histoires, des recettes de cuisine, voici ce que je vous propose ! Création 2 février 2007. . Association "Oh ! 1001 Créations"
  • Contact

Mes préférés

  

 

Recherche

Mot du jour

    

       

Articles Récents

22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 22:45

Suite des cartes postales

 

1935  - Traction-avant Citroën décapotable

 

 

 

Techniques et découvertes           Entre-deux-guerres

_______________________________________________________________________________________

 

La mythique traction-avant de Citroën

 

La traction-avant est la première voiture populaire de grande série française

 

 

Lorsque André Citroën présente sa nouvelle "7" au salon de l'automobile en avril 1934, elle n'est hélas pas encore au point.

Les roues se détachent, la coque s'ouvre sur un cassis, les joints homocinétiques cassent, bref, la voiture est plus souvent au garage que sur la route ! Il faut dire que son inventeur, l'ingénieur André Lefebvre, n'a eu que 13 mois pour la développer. La voiture subit de nombreuses transformations et améliorations et, dès 1936, elle est non seulement parfaite mais révolutionnaire. C'est d'abord la première voiture européenne de grande série, entièrement monocoque et en acier. Elle est ensuite la première Citroën à traction avant, d'où son nom.

 

Une tenue de route incomparable

 

Du fait de la traction par les roues avant,  le centre de gravité est abaissé. Grâce aussi à la suspension de la coque, elle colle à la route et se comporte de façon sensationnelle dans les virages.

 

Les freins hydrauliques assurent un freinage immédiat et parfait.

 

Voiture excessivement fiable, la traction connaîtra un immense succès pendant plus de vingt ans. Il n'est pas un film, pas un roman policier, pas un album de famille sans la traction.

 

Elle est devenue un des emblèmes de notre culture au même titre qu'Edith Piaf ou la baguette.

 

                                 *     *     *      *     *

 

Le cabriolet-roadster 11 cv de 1938

 

La vogue du cabriolet culmine dans les années 30. Celui de Citroën (ici au-dessus) peut emmener deux personnes dans le spider arrière et possède 2 à 3 places de front. Roulant à 105 km/h, cette traction est vendue environ 25 000 F à l'époque. Sa production est arrêtée en 1940.

 

Avec son pare-brise rabattable, c'est aujourd'hui le modèle le plus recherché par les collectionneurs.

 

(MMMIII Editions Atlas Imp. Ue A2-789.04-05 - photo Roger Viollet)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lilas - dans Cartes postales
commenter cet article

commentaires

danielegourault 24/02/2008 17:14

quel plaisir de revoir ces citroen!! quand je pense que mon pére avait une 15 noire familiale et decapotable!!!( il aurait du me la laisser en heritage)je recherche desesperement des photos de cette voiturea bientotdaniele

Lilas 24/02/2008 20:48

Si un jour j'ai la possibilité d'en avoir une de photo, je la mettrai sur mon blog. Autrement du côté de Mulhouse il y a le musée de l'automobile et je suis à peu près certaine qu'il y a un modèle ! Je ne mettrai quand pas ma main au feu. A bientôt !

gege 23/10/2007 16:59

le volant de direction etait dur pour tourne bisou

Lilas 23/10/2007 21:31

Oui, il n'y avait pas de direction assistée!En plus il fallait la manivelle mon gars. L'automobile a drôlement évoluée !